Conduite hivernale : comment se prémunir des risques ?

Conduite hivernale : comment se prémunir des risques ?

Les jours raccourcissent, les températures chutent, plus de doute, l’hiver arrive à grands pas. C’est le moment de vérifier ou de faire vérifier certains équipements de votre véhicule.

Les différents points de contrôle :

Votre véhicule doit avoir :

  • Un contrôle technique à jour.
  • Des balais d’essuie-glaces en bon état.
  • Des plaquettes de freins fonctionnelles.
  • Tous les fluides nécessaires : liquide lave-glace, de refroidissement et de l’huile moteur.
  • Des pneumatiques adaptés et bien gonflés.
  • Des feux en parfait état de fonctionnement.

Voir et être vu :

Comme le montre le graphique suivant, les piétons sont les premières victimes du manque de visibilité pendant les périodes où la météo est dégradée.

Source : Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière - Rapport 2020

Source : Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière – Rapport 2020

Utiliser les bons feux dans les bons moments :

 

Dans quelle situation utiliser les bons feux ?

Sur tous les véhicules existants, chaque feu à une utilité bien spécifique.

En plus d’avoir des feux en parfait état de fonctionnement, il est essentiel de dégivrer et désembuer entièrement son pare-brise avant de prendre la route.

Des pneumatiques adaptés et bien gonflés :

Notre premier conseil est d’avoir une roue de secours dans votre coffre pour parer toute situation de crevaison.

Pour appréhender au mieux l’hiver, nous vous conseillons fortement d’équiper votre véhicule de pneus Hiver avant la saison. Pour rappel, le Décret Montagne de 2021 impose d’équiper correctement son véhicule avant d’arriver en zone montagneuse en période hivernale. Article juste ici.

Vous devez également faire vérifier la pression, l’équilibrage et le parallélisme de ces derniers.

Visuels_pression_pneu

Pression du pneu : visuels

Nos conseils de conduite en hiver :

  • Adaptez votre vitesse aux conditions météorologiques.
  • Augmentez les distances de sécurité avec les véhicules que vous suivez.
  • Évitez les manœuvres brutales. Sinon, vous risqueriez de perdre de l’adhérence.
  • Anticipez à l’approche des ponts et sous-bois car la route y est plus froide. Des plaques de verglas s’y forment régulièrement.
  • Méfiez-vous des cuvettes, l’eau peut s’y être accumulée.
  • Ralentissez avant les ronds-points. Privilégiez le sous-régime au surrégime.

 

Vous souhaitez avoir l’avis de nos experts ou vous faire accompagner pour gérer le risque routier de votre entreprise ou association ? N’hésitez pas à nous contacter via notre site ou notre page Linkedin. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Conduite hivernale : comment se prémunir des risques ?