Vignette Crit’air : Rennes l’adopte.

A partir du 1er octobre, Rennes va adopter la circulation différenciée. En cas de pic de pollution, il faudra avoir une vignette Crit’air pour circuler en ville.

En cas d’épisode de pollution, la mesure s’appliquera dès le 4e jour : il faudra donc se munir de sa vignette pour circuler.
À partir du 6e jour, les véhicules les plus polluants (en catégories 4 et 5) ne pourront pas circuler, même avec la vignette. Les services de santé et d’urgence bénéficieront de dérogations.

Quel secteur géographique est concerné ?

Lors d’un épisode de pollution de l’air, la vignette sera obligatoire à Rennes intra-muros, hors rocade, axe de transit. Que l’on soit rennais, malouin, fougerais, bruzois ou parisien… Ce n’est pas la domiciliation qui est prise en compte mais le véhicule à bord duquel on circule.

Pas besoin de posséder une vignette pour circuler dans les communes de la métropole ou dans le reste du département. Dans ces secteurs, en revanche, la vitesse sera réduite de 20 km/h sur les axes où la vitesse est limitée à 110 km/h ou 130 km/h.

Quelle vignette pour quel véhicule ?

Les véhicules sont répartis en six classes environnementales et les deux-roues en quatre. Les véhicules immatriculés pour la première fois avant le 1er janvier 1997, trop polluants, ne pourront pas obtenir de vignette et seront donc totalement interdits de circulation immédiatement en cas de pic de pollution.

 

 

 

Rennes intra rocade

Les différentes catégories de vignette.

Et les transports en commun ?

Terminée la gratuité des transports en commun à partir du 3e jour d’alerte-pollution. La métropole proposera désormais un Pass qualité de l’air dès le 1er jour d’alerte. Il permettra de circuler sur l’ensemble du réseau de transports en commun (bus et métro), moyennant un ticket à 1,50 €, valable toute la journée.

Comment se procurer la vignette Crit’Air pour votre véhicule personnel ?

Pour les particuliers, la vignette coûte 3,62 € et s’achète uniquement sur le site www.certificat-air.gouv.fr. Elle est valable sur l’ensemble du territoire. On peut donc circuler avec à Paris, par exemple.

Que risque-t-on ?

Ceux qui n’auront pas leur vignette pendant un épisode de pollution écoperont d’une amende de 135 € pour les poids lourds et 68 € pour les autres véhicules.

Source : Ouest France