PREVENIR LE RISQUE ROUTIER

Le risque routier est un sujet qui impacte profondément la vie des entreprises. Prévenir le risque routier est un véritable enjeu économique et social pour toutes sociétés.

«  C’est trop souvent un drame humain, c’est toujours un coût pour l’entreprise ».

Le risque routier est un risque professionnel majeur.capture

50 % des accidents mortels des salariés du régime général sont des accidents de la route.

 

Le coût global d’un accident est souvent sous-estimé ; les coûts indirects et les conséquences sociales n’étant pas toujours intégrés.

 

La responsabilité et l’engagement de l’employeur.

L’employeur a l’obligation de réaliser l’évaluation des risques auxquels sont exposés ses salariés afin de les réduire au plus bas. Cette évaluation doit être transcrite sur un document spécifique «Document Unique d’Evaluation des Risques » (Articles L4121-3 et R4121-1 du Code du travail).            Tout déplacement professionnel (mission) expose le salarié au risque routier et doit, en conséquence, être évalué. Ce document développe une démarche permettant d’analyser le risque routier et d’établir un Plan de Prévention du Risque Routier(PPRR).

L’engagement de l’employeur est primordial pour la réussite de cette démarche. Cet engagement doit être formalisé, communiqué à l’ensemble du personnel. Un courrier de sensibilisation précisant l’organisation est envoyé à chacun des salariés, conducteur d’un véhicule de société ou non.

 

La méthode VECO

 

La méthode VECO est la démarche utilisée pour évaluer le risque routier.  Pour prévenir les risques, l’entreprise peut agir sur l’organisation (du travail, des déplacements…), les moyens (véhicules, techniques d’échange ou de communication à distance…) et la gestion des ressources humaines (recrutement, formation, information). Le choix du véhicule et de son aménagement doit faire l’objet d’une attention particulière. Il doit en effet satisfaire à un certain nombre d’exigences minimum afin d’assurer la sécurité du conducteur.
Prévenir le risque routier, c’est aussi commencer par envisager qu’il y a d’autres moyens de déplacements que la voiture (transports en commun, train, avion…)… La prévention du risque routier et une démarche de développement durable vont souvent de pair.