Le risque routier dans le BTP

RISQUE ROUTIER DANS LE BTP

En 2014, le risque routier a été la principale cause d’accidents mortels dans le BTP, devant les chutes de hauteur.

Et a enregistré 5313 accidents de trajets soit près de 15 accidents par jour. (Chiffres CNAMTS).

Des chiffres qui attestent que le risque routier est un risque professionnel majeur.
Une récente étude menée par un assureur auprès de deux cents dirigeants d’entreprise de moins de 50 salariés, tous secteurs confondus, montre que ce danger est sous-estimé puisque seul un dirigeant de TPE-PME sur quatre classe le risque routier professionnel au premier rang (25 %, contre 20% dans le BTP).

Plus grave encore, les chefs d’entreprise semblent méconnaître leurs responsabilités lors d’un accident de la route impliquant un salarié. En effet, ils sont 62% à savoir que leur responsabilité peut être engagée sur les trajets de mission du salarié (58% dans le BTP).

Seul un dirigeant sur quatre considère le risque routier comme le risque principal dans son entreprise. De fait, peu d’actions de prévention sont menées, sauf dans le BTP qui fait figure de bon élève en la matière.

Si, en général, le risque routier n’est pas identifié dans le document unique, le BTP semble être un secteur plus sensibilisé puisque cette étude indique que 39% des entreprises ont identifié le risque routier contre 21% des entreprises des autres secteurs.

Différentes actions de prévention sont proposées pour la maîtrise du risque routier : vehicule-utilitaire-leger , arrimage des marchandises (flash prévention), sensibilisation, formation…

Le troisième plan d’action santé au travail adopté en décembre dernier fait partie intégrante des axes prioritaires.

Diarbenn Solutions propose de vous accompagner dans la maîtrise du risque routier en mettant en place une démarche innovante de sensibilisation.

 

Pour aller plus loin :

Le livret blanc : 12 propositions pour un véhicule plus sûr.