La Vitesse : Première cause de mortalité sur les routes françaises

 Première cause des accidents de la route recensée dans 1 accident mortel sur 4, la vitesse est le cheval de bataille des instances ministérielles pour limiter le nombre de morts sur les routes françaises.

C’est pourquoi on retrouve, notamment, la mise en place de nouveaux radars sur les routes comme mesures prévues par le gouvernement permettant de faire baisser la mortalité routière à l’instar de la première vague d’installation en 2003. (Cette mesure avait permis de faire chuter la mortalité de moitié en à peine une décennie.)

Highway traffic

La vitesse est la cause principale dans un accident sur 4.

Une nouvelle vague de mesures, notamment la mise en place de 500 nouveaux  » vrais » radars et 10 000 fictifs, est prévue pour l’année 2016 afin de faire baisser la mortalité.

 

Les facteurs influençant la vitesse sont nombreux mais certaines mesures de prévention permettent de la maitriser et de la réduire.

 

Facteurs influençant notre vitesse :

 

Véhicule : état du véhicule, puissance du véhicule.

Environnement : densité du trafic, conditions météorologiques.

Conducteur : âge, sexe, niveau d’alcoolémie.

Route : état et qualité du revêtement, configuration de la route.

 

Des moyens et mesures de prévention sont déjà mis en place ou à disposition des conducteurs pour réguler leur vitesse :

 

  • Réglementation de la vitesse sur les routes.
  • Régulateur/ Limitateur.
  • Sensibilisation à la sécurité routière.
  • Radars automatiques.
  • Modification de l’infrastructure des routes : rondpoint, rétrécissement de chaussée, bandes rugueuses…
  • Radars de contrôle
  • Formation éco conduite.

 

Que ce soit la vitesse, l’alcool ou fatigue, le conducteur reste l’acteur principal pour sa sécurité et celle des autres.

 

Dans le même thème :

Le département d’Ille et Vilaine s’est engagé à diminuer la vitesse sur la rocade rennaise.

Routes nationales à  quatre vingt kilomètres par heure : trois tronçons en test cet été.