La Folie Pokemon GO : Danger au volant.

A peine arrivé en France et déjà très populaire, l’application Pokémon Go fait des ravages auprès des 7 à 77ans. Mais la furie Pokémon peut s’avérer néfaste pour la sécurité routière.

Capture de monstres.

 

Pour mémoire, le jeu consiste à capturer des monstres virtuels dans un environnement réel via son Smartphone (ou sa tablette). Une chasse qui s’opère partout… et pour certains addicts, même au volant. Malgré de nombreux appels à la prudence et à la vigilance de la part des autorités (préfectures, Gendarmerie Nationale, Pompiers de Paris…), deux accidents (légers) viennent d’être recensés à cause du jeu.

 

La chasse des Pokémon en voiture.

l'utilisation du téléphone pendant la conduite augmente par 3 le risque d'accident.

L’utilisation du téléphone pendant la conduite augmente par 3 le risque d’accident.

Lundi 25 juillet, à Besançon, les policiers avaient repéré la conduite dangereuse d’un automobiliste. Peu de temps après, l’homme de 22 ans s’est encastré dans un mur… devant la patrouille de police. Le conducteur  essayait d’attraper sur son téléphone portable un Pokémon. Au final, l’homme a perdu 6 points et a également écopé de trois contraventions de 4ème classe (135€), notamment pour usage d’un téléphone au volant et non-respect des règles de sécurité. Les autorités ré-insistent : « quand on joue à Pokémon Go, il ne faut pas ignorer le monde réel, sinon, il peut y avoir de très graves conséquences ».

Ce même jour sur l’autoroute A4, c’est une conductrice qui voulant attraper un Pokémon, a perdu le contrôle de son véhicule. L’accident n’a pas fait de blessé. Sur son compte Twitter, le Préfet de l’Aisne a appelé à la prudence…

 

Même type d’accident stupide à Baltimore, vidéo à l’appui.

 

La gendarmerie et les pompiers de Paris ont tweeter des «  conseils » aux joueurs de Pokemon Go :

  • Conducteurs, ne jouez pas à Pokemon Go.
  • Piétons, redoublez d’attention.

Rappel : Le téléphone au volant est réprimandé à hauteur de 135 € et 3 points. L’usage du téléphone portable au volant multiplie par 3 le risque d’accident.