Économiser de l’argent avec votre flotte de véhicules.

Le budget consacré à la flotte de véhicules d’une entreprise peut devenir onéreux selon sa taille. Il est possible pour votre entreprise de réaliser des économies sur cette enveloppe.

Suite à un accident, certains coûts appelés coûts directs sont facilement chiffrables : cotisations d’accident de travail et cotisations assurance.

En revanche, les coûts dits indirects sont plus difficilement mesurables. On peut citer :

  • Les coûts supplémentaires consécutifs : immobilisation des véhicules accidentés, franchise d’assurance, coût de location, remplacement et ou réparation des véhicules accidentés.
  • Les coûts salariaux : heures perdues par le chauffeur, coût de personnel intérimaire.
  • Les coûts de gestion : amendes, frais de contentieux, gestion des sinistres.
  • Les coûts commerciaux : perte de clientèle, détérioration de l’image de marque de l’entreprise.
  • Les coûts sociaux : détérioration du climat social, absentéisme, dysfonctionnement interne.
  • Les coûts de production : fabrication détruite, vérification des produits non endommagés.
  • Les coûts humains : Conséquences d’un accident corporels grave (invalidité ou décès) ; perte d’un homme clef.

 

En mettant en place un plan d’actions adapté à votre problématique, vous pouvez instaurer une vraie culture sécurité routière et réaliser des économies sur les coûts directs et indirects.

Vous pouvez baisser votre sinistralité de 15% la première année et économiser sur les franchises payées à votre assureur.

Si la sinistralité de votre flotte de véhicule est faible et que vous pensez que l’analyse du risque routier n’aurait pas d’effet dans votre établissement, sachez que cette étude pourrait détecter les facteurs potentiels d’accidents et permettrait de cibler les mesures préventives nécessaires pour assurer la sécurité de vos salariés. La faute inexcusable de l’employeur pourrait être proscrite.

 

Des études estiment que l’instauration d’une politique écoconduite peut permettre  l’économie de 1 000€ pour 10 000km parcourus.

Des études estiment que l’instauration d’une politique sécurité routière peut permettre  l’économie de 1 000€ pour 10 000 km parcourus.

De plus, vous pourriez faire des économies sur :

  • Les dépenses carburant : jusqu’à 15% les premiers mois, – 10% par la suite.
  • L’entretien des véhicules (freins, carrosserie…): plus le véhicule est usagé et plus il est coûteux.
  • Le budget pneus : 10 à 20 % d’économie.
  • Renforcer l’image citoyenne en réduisant l’impact environnemental (Empreinte carbone).
  • Diminution du stress au volant et augmentation du confort de conduite (Bonne position, vigilance) : réduction des arrêts de travail.

 

 

Pour en savoir plus, contactez Diarbenn Solutions