Diagnostic VECO risque routier

L’analyse de la sinistralité de l’entreprise prend ses racines dans le diagnostic VECO de l’entreprise. Toute société de conseil et d’expertise vous dira que pour apporter des solutions précises à votre entreprise, une connaissance de son fonctionnement et de son organisation est primordiale.

En utilisant la méthode VECO : Véhicule,  Environnement, Conducteur, Organisation, nous procédons à un état des lieux de votre société.

Cet audit permettra de  mettre en évidence certains dysfonctionnements au sein de la société.

Un plan d’actions vous sera recommandé : procédure de contrôle du permis de conduire, procédure d’achat de véhicules, mise à jour du document unique, consignes d’entretien du véhicule…

Ces mesures de prévention permettront d’initier une culture sécurité routière mais également de protéger  l’employeur en cas de sinistres corporels.

 

L’analyse de la sinistralité:

Etroitement liée à cet audit, l’analyse des constats amiables de l’entreprise permet de mettre en évidence certains indicateurs de la sinistralité de l’entreprise :

Exemple d’indicateur sur la sinistralité de l’entreprise.

Jour, mois les plus sinistrés, genre des accidents (manœuvre ou circulation), service est le plus exposé au risque routier, salariés coûtant le plus cher à la société…

Cette réflexion permettra de proposer des actions adaptées à la problématique de l’entreprise :

  • Communication sur les circonstances des accidents par la réalisation de flash prévention.
  • Campagne d’affichages, e-learning
  • Formation éconduite, constat amiable, sensibilisation à thème (vitesse, alcool, priorité à droite, selon les conditions météorologiques, comment prendre un rond-point…)
  • Sensibilisation à la conduite en ville, organisation des tournées…

L’entretien post accident et la constitution d’une équipe de prévention du risque  routier sont deux éléments indispensables pour la réussite de la prévention du risque routier.

 

L’entretien post accident consiste à collecter les circonstances précises du sinistre par un échange téléphonique avec le salarié sinistré. Ceci  permettra au salarié d’énoncer  les causes de son accident et d’en apporter les solutions. Nous pourrons par cette occasion affiner le plan d’action proposé au préalable.

Toutes ces actions auront des effets bénéfiques sur les dépenses liées à sa flotté de véhicule :

Exemples de réductions de coûts générés suite à la mise en œuvre d’une démarche de prévention du risque routier :

 

Mais également :

Augmentation de la qualité : les déplacements maîtrisés et une politique sécurité routière concrète génèrent des procédures, des comportements et professionnalisent encore plus l’activité.

Amélioration des résultats économiques par une diminution de la sinistralité.

Action dans le cadre de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Développement durable et diminution de l’empreinte carbone par une réduction des consommations.

  • Diminution du stress au volant et augmentation du confort de conduite (Bonne position, vigilance) : réduction des arrêts de travail.

Valorisation de l’image de marque : les véhicules d’entreprises représentent un vecteur de communication.

Développement de la culture d’entreprise : une bonne maîtrise du risque accroît le bien-être au travail et contribue à une diminution des risques psychosociaux et physiques (Troubles Musculo Squelettiques).

Pour en savoir plus :