L'entretien post accident est priimordial pour instaurer une culture sécurité routière.

Une solution qui séduit les entreprises.

Diarbenn, une solution qui séduit les entreprises.

Diarbenn Solutions, filiale de prévention, intervient sur le territoire depuis deux ans pour sensibiliser les entreprises au risque routier. Jérémie Carlo, le chargé d’affaires, a rencontré récemment Mr Gouard de l’association « La Sauvegarde de l’enfance ». Découverte d’un retour d’expérience positif et enrichissant.

La Sauvegarde de l’enfance est une association qui contribue au maintien et au développement de la cohésion sociale. Elle intervient sur 3 secteurs d’activité : le social, le médico-social et la formation. L’association compte 250 salariés pour 19 sites et possède un parc de 85 véhicules.

Mr Gouard intervient en qualité de directeur  administratif et financier

Qu’est-ce qui vous a séduit dans la solution Diarbenn ?

La présentation de Diarbenn et la restitution de l’analyse auprès des directeurs des établissements ont été fortement appréciées. Nous avons pris conscience de l’état de la sinistralité et surtout des facteurs de celle-ci. Les solutions proposées par Diarbenn correspondaient parfaitement à nos attentes d’autant plus qu’à cette époque, nous mettions en place une démarche de bien-être au travail. La prévention du risque routier permet de renforcer cette stratégie.

Comment Diarbenn Solutions a pu participer à l’atteinte de vos objectifs ? Quelles actions ont-été mises en place ?

Diarbenn Solutions nous a aidé à formaliser le plan de prévention au risque routier et cibler les actions prioritaires grâce à une analyse complète. Cette dernière a mis en évidence deux jours fortement sinistrés : le mardi et jeudi.  Ils correspondent aux journées « réunions » dans les établissements. Ce constat nous permet d’affirmer que suite à ces réunions, les salariés reprennent la route avec une baisse significative de la concentration : certainement due à la multitude d’informations assimilées juste avant.  Nous avons choisi de mettre en place une action simple et peu onéreuse. Désormais, à l’issue de ces réunions, un temps de partage et d’échange est attribué accompagné de café, jus d’orange etc…  L’occasion de faire retomber la pression avant de reprendre le volant !

Nous communiquons activement chaque mois des « flash prévention » glissés avec les bulletins de salaire. Les thèmes sont divers : indicateurs de sinistralités, stationnement en marche arrière, substances psychotropes…  Aussi, nous avons instauré des débriefings post-accident. C’est un temps d’échange avec le salarié accidenté afin de collecter les circonstances précises de l’accident pour remplir une fiche sinistre.

 

Avez-vous obtenu des résultats signifiants ?

En 2016, c‘est à dire avant l’intervention de Diarbenn Solutions,  nous avions eu 16 sinistres en circulation et en manœuvre. 12 étaient de notre responsabilité engagée. Après la mise en place d’un plan de prévention du risque routier, la sinistralité a diminué de plus de 60 % avec seulement 6 sinistres sur 2017 (dont seulement deux sous notre responsabilité engagée). Certes la démarche de prévention nous a coûté 2 200 € HT mais l’économie estimée s’élève, elle, à 30 000 €. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Diarbenn Solutions est une entreprise très réactive et à notre écoute : le suivi des actions de prévention est au-delà de nos espérances.